Fêter le cochon à Porrentruy (JU)

Dans le Jura, plus exactement dans l’Ajoie, la tradition veut qu’à la Saint-Martin -le 2e dimanche après la Toussaint- on mange du cochon. Beaucoup de cochon, sous toutes ses formes, de l’entrée au dessert.

Les Jurassiens n’ingurgitent pas 4000 calories de porc en une soirée que par goût de la bonne bouffe, même si c’est un prérequis. Il y a une histoire derrière mais Wikipédia vous expliquera ça mieux que moi.

Cette année, c’était le 8 novembre que ça se passait. Par l’odeur et la curiositė alléchés, on est allés faire un petit tour du côté de Porrentruy la bien-nommée.

Un marché de Noël porté sur la saucisse

A cette période, la bourgade devient the place to be : le marché de la Saint-Martin attire des milliers de visiteurs. Pour schėmatiser, c’est comme un marchė de Noël mais très porté sur la saucisse. Parfait si on veut siroter un vin chaud et se mettre en jambes pour la suite.

wpid-img_9852.jpg

La suite, c’est bien sûr le banquet (on va arrêter de se faire croire que c’est juste un repas). La plupart des restos du coin proposent un menu de Saint-Martin; nous on ėtait au restaurant du Cerf à Coeuve, une adresse visiblement assez réputée.

On nous a servi nos 8 plats de cochonaille dans une ambiance cantine, tout était prėparé dans la plus pure tradition et, finalement, les quantités n’ėtaient pas si gargantuesques qu’on aurait pu le craindre.

Personnellement je n’ai pas eu le coeur assez accrochė pour venir à bout du boudin noir et j’ai un peu regrettė l’absence de dessert. Par contre, +1 pour la damassine en milieu de repas, ça décoince \o/

Le banquet final d'Astérix chez les Helvète

Ambiance dancing de campagne à Chevenez

Pour ceux qui, comme nous, seraient encore fringuants en sortant de table, le spot pour prolonger la soirėe c’est Chevenez. L’ambiance mi-dancing de campagne, mi-fête foraine est chaudement recommandée.

Pour cette annėe, c’est rapė (même si ce week-end il y a un 2e round avec le « Revirat »). Par contre, si l’expérience vous tente pour l’année prochaine, il faut s’y prendre dès maintenant pour réserver!

>> Pour en savoir plus: le site de Jura Tourisme

>> Retrouvez aussi tous nos bons plans sur notre carte:

Publicités

Les sales gosses

alabade-sales-gosses3

Les sales gosses c’est un drôle d’endroit. Un resto au milieu de nulle part, des patrons en provenance de la planète Zorg (si si, c’est écrit sur la carte à la suite de la provenance des viandes) et des chambres d’hôtes.

Le lieu est tenu par un duo haut en couleur. Lui, c’est un ours tendance punk culinairement créatif ; elle, c’est un petit bout de femme tendance Lisbeth Salander pour vous servir. Cette paire vous propose différents plats « classiques » allant du papet vaudois au porc à la citronnelle en passant par la fondue et les moules frites. Chez eux on y mange, on y boit et on y écoute de temps en temps des concerts.

Le cadre est à l’image des propriétaires, un style vieux troquet d’antan parfaitement rénové avec un côté punk sans savoir pourquoi.

A ne pas manquer, la « Saint-Martin-glin-glin ». C’est comme la saint-Martin mais dans l’état d’esprit des Sales Gosses, c’est a dire bien rock&roll avec de la top bouffe! Autre chose incontournable la-bas, c’est les os à moelle! Ils sont à tomber…

Situé en face des pistes de ski de fond et du téléski de la Corbatière, c’est l’endroit idéal pour se restaurer après une petite aprèm sportive.

Les sales gosses c’est inquiétant mais c’est génial!

alabade-sales-gosses4

http://www.les-sales-gosses.ch/site/accueil.html

Les faucheurs

alabade-faucheur4

Un bon bout de bidoche selon l’humeur du chef? Voilà ce qui vous attend au resto des Faucheurs.

Ce resto atypique situé dans une ruelle bien sombre et peu rassurante de la Chaux-de-Fonds mérite pourtant bien toute votre attention!

Si vous parlez du resto des Faucheurs à un Chaux-de-Fonniers, il vous répondra probablement « Le resto de poivrots avec la bière à 1 balle et les röstis bernois d’où tu sors en sentant la friture? Oui je connais mais c’est pas terrible… ». Et bien vous pourrez lui dire qu’il est hyper has-been! Le resto a changé de patron en 2013. Le nouveau a tenté le pari (audacieux) de conserver l’ambiance « à l’arrache » de l’ancien bar d’alcoolo et la bonne cuisine. En gros ça donne un accueil du genre :

– Bonjour! Vous auriez une table pour 9?

– Salut! Non mais on va se serrer! Il y a des végétariens?

– Non…?

– Bah tant mieux, aujourd’hui j’ai de l’entrecôte de ch’val, de l’araignée, de la bavette, etc.

Accueil franc et enthousiaste comme j’aime!

Si vous cherchez une carte vous pouvez tout de suite arrêter, ici on mange suivant l’humeur du patron. Vous aurez un choix de viande du jour, de sauce du jour et de dessert du jour (il y a aussi des bonnes surprise coté dessert, sauf si vous préparez vos vacances à la plage). Avec ça, vous avez droit à une salade du buffet plutôt bien garni. N’hésitez pas à boire un coup, pour une fois personne ne vous regardera de travers si vous finissez le repas en dansant sur les tables! Les tarifs sont corrects (même s’il n’y a plus la bière à 1 balle). A 2 avec salade-viande-dessert-vin il faut compter environ 50-60 balles par personne.

http://www.faucheur.ch/

Bon app’!!!

alabade-faucheur2