La Cabane d’ Orny et la cabane du Trient

La Fille – J’ai mal aux jambes!! 3 jours que j’ai des p****** de courbatures!!

Le Blond – Oui j’avoue moi aussi j’ai mal aux mollets.. mais ça valait la peine non?

La Fille – Oui c’est clair, la cabane du Trient c’était juste incroyable!

Le Blond – Pour dire que c’est à 3200 mètres d’altitude, ça reste encore assez accessible, pas besoin de matos particulier.

La Fille – Certes .. mais je t’en veux toujours un peu pour la « via ferrata » improvisée entre les 2 cabanes!!

Le Blond – C’est vrai que cette dernière partie est plus qu’ escarpée..

La Fille – Les moins sportifs (ou les plus lucides) peuvent s’arrêter à la cabane d’ Orny qui offre déjà un superbe panorama.

Le Blond – Ouais mais le top du top c’est quand même la bouteille de rouge en terrasse au Trient avec le coucher de soleil sur le glacier!!

La Fille – Je pense que les gens étaient jaloux de notre apéro ^^

Le Blond – En tout cas on est pas passés inaperçus, même avec le monde qu’il y avait!

La Fille – Heureusement on avait prévu les boules Quies pour faire la grâce mat’ parce que la cabane se réveille tôt..

Le Blond – Ha ça c’est une cabane d’alpinistes, ils sont pas là pour rigoler!

La Fille – Ils avaient quand même installés une slack line en terrasse

Le Blond – Bon par contre la prochaine fois au retour il faut qu’on teste la variante par le Val d’Arpette

La Fille – oui .. enfin on verra 😉

IMG_3310

Quelques infos utiles

Départ: Télésiège de la Breya 

Cabane du Trient
NB. Le gardiennage ferme le 13 septembre

Cabane d’Orny
NB. gardiennage jusqu’au 27 septembre

Publicités

La Cabane Panossière

IMG_1517

Vue par Le Blond © Gad Elmaleh et La Fille © Florence Foresti
Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé ne serait que pure coïncidence…

La Fille – C’était vraiment top cette cabane! Rien que le départ depuis Fionnay, avec la cascade qui tombe dans le vide, c’était superbe!
Le Blond – Et le petit sentier qui nous emmène presque à plat vers le barrage de Mauvoisin est bien joli, même s’il monte un peu raide au début.
La Fille – Un PEU raide au début?? Tu veux dire hyper pentu, au début et au milieu et plus loin.. bref la montée était interminable!! 1800m de dénivelé positif c’est TROP!! et puis, souviens toi de la descente qui n’en finit pas..!
Le Blond – Mais ça fait quand même un bien fou de se concentrer juste sur ses pieds et le paysage!
La Fille – oui enfin attention à l’itinéraire choisi pour ceux qui ont le vertige, car la passerelle au-dessus du glacier de Corbassière est vraiment impressionnante!

Le Blond (qui s’impatiente) – Ok mais t’es d’accord que ça en valait la peine ?

La Fille – Oui c’est vrai que le paysage était vraiment beau.
Le Blond – Et le passage du col des Otannes ?
La Fille – C’est simple, je ne pensais pas qu’un tel panorama existait ailleurs qu’en Patagonie 🙂
Le Blond (rassuré) – Et la face toute blanche des Grands Combins qui surplombe tous ces glaciers, ça en jete à mort !!!
La Fille – La cabane Panossière je m’attendais à ce que ce soit un gros truc touristique avec plein de gens mais au final ça reste à taille humaine et assez authentique, avec les dortoirs tout en bois, etc.
Le Blond (fier de lui) – ça c’était un peu la crainte que j’avais avant de partir, du coup j’étais content !
La Fille – Par contre, ça n’aura servi à rien de prendre les serviettes de bain parce que la douche dehors par 10 degrés avec de l’eau « parfois tiède », c’est juste pas possible!!
Le Blond – Hahaha ! C’est ça aussi la montagne !
La Fille – Mouais .. et heureusement qu’on avait les bonnets pour l’apéro en terrasse!
Le Blond – Heureusement qu’on avait du rouge surtout! Même s’ils ont largement ce qu’il faut en cuisine 🙂
La Fille – Et puis pour 69CHF, le dortoir, le dîner et le petit déjeuner, tout ça à 2641 mètres d’altitude, c’est vraiment une expérience incroyable!

IMG_1522

http://www.cabane-fxb-panossiere.ch/

En apesanteur

Certains d’entre vous connaissent peut-être l’arête des Sommêtres pour ses voies d’escalades ensoleillées dans une forêt verdoyante. Et bien, au-dessus des voies il y a un refuge spectaculaire. Perché sur l’arête calcaire, il est comme suspendu dans le vide au-dessus de la vallée du Doubs. Il a été construit ici par le groupe d’alpinisme des franches-montagnes. On imagine souvent le Jura comme des petites collines bien arrondies et sans danger mais ici on se rend compte que c’est bel et bien une montagne avec tout ce qu’il y a de plus spectaculaire.

wpid-alabade-sommetres2.png

Le refuge se compose d’une cabane avec lumière (mais pas d’électricité), un poêle à bois, une grande table, de la vaisselle et une dizaine de couchages dans la mezzanine. Il y a aussi un genre de terrasse avec de quoi faire un feu pour griller des saucisses à la belle étoile. Le clou du spectacle, c’est les toilettes. Ils sont creusés dans la falaise, on y accède par une petite passerelle (si vous avez le vertige vous n’aurez pas envie de pisser).

On accède au refuge depuis le Noirmont en montant en direction des « Sommêtres/ruines de Spiegelberg », garez-vous sur le petit parking et traversez le pâturage en direction du petit chalet au nord/ouest, prenez maintenant le petit sentier derrière ce chalet et suivez les panneaux jusqu’au refuge (environ 15min de marche). Plus vous approcherez du refuge et plus vous vous rendrez compte qu’il est vraiment perché sur une arête improbable.

C’est l’endroit idéal pour vous faire une petite soirée du 1er août à base de grillades, coucher de soleil, apéro et chute dans le ravin (expérience personnelle à ne pas renouveler). Blague à part, l’endroit est parfaitement safe de jour, la nuit le sentier est très sombre et vraiment étroit donc si vous picolez prévoyez de dormir sur place, c’est pas cher et le réveil au-dessus du Doubs est magique.

wpid-alabade-sommetres3.png

Vous trouverez toute les infos nécessaires ici : http://www.legafm.ch/refuge/